Correcteur, un métier

Aujourd’hui, je vais préciser le métier de correcteur.
On pense tout de suite à l’orthographe, avec la grammaire et la conjugaison.
Or, ce n’est qu’une partie du métier : je vérifie également les répétitions, pléonasmes, mais aussi les références, les notes de bas de page, les références juridiques, les dates et la bibliographie s’il y en a une. L’objectif est de contrôler si tout est exact et complet.

Un correcteur vérifie aussi la cohérence du document : par exemple, dans une liste de minerais dans un livre, j’ai vérifié leur orthographe et un des minerais cités n’existait pas. L’auteur l’a pris en compte et l’a supprimé du texte.

Je mets des commentaires si les phrases ne sont pas assez claires ou si elles sont à double sens.
Je fais ensuite des allers-retours avec le client, à lui de voir s’il prend en compte mes remarques et suggestions.

Par ailleurs, je peux finaliser le document en le mettant en page, avec notamment un choix au départ sur la police de caractère, la taille, les sauts de pages, les marges…

Enfin, le métier de correcteur nécessite de la bienveillance envers le client, qu’il ne sente aucun jugement sur sa façon d’écrire et également de la rigueur, de la patience et de la concentration.

Il ne vous reste plus qu’à me contacter au 06 66 32 61 25 !

Views: 6